BIOGRAPHIE​

COMPOSITEUR

Parallèlement à son activité de chef d'orchestre, Philippe Forget s’engage, dès 1998, dans un travail de compositeur lorsque le Studio-Bastille de l’Opéra National de Paris lui propose de programmer durant deux saisons son premier cycle de mélodies pour voix et piano, De Lumière et d’Eau.

Une écriture tournée vers la voix

Sa prédilection pour le chant et les univers de la poésie l’amènent à composer un grand nombre d’ouvrages destinés à la voix : Rime et Sonnets ​d'après Michelangelo​, Specchio sur des poèmes de Louise Labé et Gaspara Stampa, Complies sur un poème de Henry Bauchau…
2009 est l’année de la création de Awatsihu, son premier opéra de chambre, écrit à la demande des Solistes de Lyon-Bernard Tétu, dédié au jeune public, sa scénographie est signée par Etienne Yver et sa mise en scène par Claire Monot.

En 2012, il crée, pour la Compagnie l'Opéra Théâtre/Lyon,  Macbeth, d'après Skakespeare, dans une mise en scène d'André Fornier.

En 2015, il compose Le Tombeau des passions, une oeuvre pour un ensemble vocal à seize voix qui sera créée en janvier 2016 par l'Ensemble Emelthée.

En décembre 2015, la Pastorale On a volé l'étoile, un conte musical pour la nuit de Noël, est créée à l'Opéra National de Lyon par la Maîtrise et l'Orchestre de l'opéra.

En 2016, il compose la partition de Diotime et les lions, un projet d'opéra mis en scène par Thierry Thieû Niang. 

En 2019, son oratorio Hellébore est donné en création à l'Opéra de Limoges, dans le cadre du projet Opéra Kids.

La musique de Philippe Forget regroupe à ce jour une trentaine de pièces, jouées tant en France qu’à l’étranger. Ses pièces sont éditées et disponibles aux

Editions Musicales RUBIN.

2009 Lauréat de la Fondation Beaumarchais pour l'écriture du livret de l'opéra de chambre Awatsihu​

​2004 Deuxième Prix du Concours International

New Music for Keyboard, Edinburgh​

2000 Deuxième Prix du Concours

Composer of the Year, Ramsgate Spring Festival